An Evening with Neil Hannon – Nuits de Fourvière (Lyon), 14/06/12

Live | publié le 16 Juin 2012 par | 2 278 vues

"An Evening with Neil Hannon", voici le sobre intitulé de la fabuleuse soirée qui s'est déroulée le 14 juin sur la scène de l'Odéon antique Romain dans le cadre de la 19ème édition des Nuits de Fourvière. Après des jours de climat incertain qui ont coûté l'annulation de certaines représentations du festival Lyonnais, le ciel s'est dégagé offrant ce soir-là une ambiance estivale accompagnée d'une légère brise d'une douceur infinie. Adossé à la colline de Fourvière, l'Odéon, réputé pour ses qualités acoustiques depuis la nuits des temps, fut le site idéal pour accueillir la musique de Neil Hannon du groupe Divine Comedy. C'est d'ailleurs en français que Neil Hannon introduit son concert en rappelant que l'Odéon était chez les Romains "un lieu pour la musique et la déclamation" avant d'annoncer qu'il poursuivra en Anglais, "la seule langue qu'il maîtrise". Seul au piano, il débute avec des morceaux de son dernier album Bang Goes the Knighthood : "Assuming the Perpendicular" et "The Complete Banker". Le ton est relevé, les notes s'enchaînent tour à tour fluides ou saccadées et sont très appréciées dans les gradins. Neil a l'air heureux d'être ici. Il s'émerveille de jouer dans un tel cadre et laisse le chant d'un oiseau s'inviter sur sa musique. Il s'amuse aussi, s'inquiète du résultat de l'Irlande qui joue ce soir un match contre l'Espagne et boit quelques gorgées de Guinness pour se désaltérer. Et puis surtout Neil Hannon nous touche lorsqu'il rit de ses rares fausses notes - C'est la faute au jeune Neil précise-t-il, qui voulait pousser la chansonnette très aigu à l'époque...

L'émotion est grande lorsqu'il entame les premières notes de "When The Lights Go Out  All Over Europe", piochant alors dans l'abum Promenade de 1993 et rappelant ainsi à son public ravi combien son répertoire est riche depuis ses débuts. On retrouvera cette même émotion lorsqu'à la guitare il joue "A Lady Of A Certain Age" ou "Our Mutual Friend" au piano. La nuit s'installe peu à peu, on se laisse emporter par "The Perfect Love Song" et l'on joue les choeurs avec une magnifique résonnance... Un peu plus tard c'est la joie qu'il l'emporte avec "The National Express", "Something For The Weekend" ou "The Indie Disco", morceau sur lequel le clapping du public est particulièrement réussi. La soirée se termine après le traditionnel lancer de coussins de façon joyeuse et romantique à la fois  avec "Everybody Knows That I Love You" et "I Like".

Pour notre plus grand plaisir, une vingtaine de morceaux issus de tout son répertoire furent joués avec toute la délicatesse, l'élégance et l'humour qui caractérisent ce grand artiste qu'est Neil Hannon. La formule piano et guitare lui va bien. Lui qui est réputé pour ses talents  de  compositeur et arrangeur d'orchestrations les plus harmonieuses au sein de son groupe Divine Comedy offre depuis quelques années un concert plus intimiste avec ses sessions acoustiques. Redécouvrir ainsi tous ces morceaux qui ont bercé nos coeurs ces vingt dernières années ici à Lyon, ce fut comme un rêve où souvenirs et espoirs fous se mêlent dans une joie infinie le temps d'une soirée inoubliable.

Voici ci-dessous la joie, l'humour et l'émotion que nous avons essayé de capter avec la vidéo de ces deux morceaux "Something For The Weekend" et "Our Mutual Friend".

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone