Earth de retour à l’Epicerie (Concours Inside)

News | publié le 14 Mar 2012 par | 1 187 vues

Presque trois ans après leur dernier passage à Feyzin, la troupe de Dylan Carlson et Adrienne Davies sera de retour à l'Epicerie Moderne le 21 mars prochain. Ce ne sera pas pour fêter joyeusement l'arrivée du printemps, mais pour présenter sur scène son dernier album, intitulé sobrement Angels of Darkness, Demons of Light : II qui fait donc suite au premier disque du même nom sorti l'année dernière (également sur Southern Lord).

Bien qu'enregistré en même temps que Angels of Darkness, Demons of Light : I, ce nouveau disque de Earth marque encore une évolution du groupe américain qui, si ses compositions restent toujours aussi lancinantes, contemplatives et ténébreuses, prend une certaine distance avec les sentiers battus du "drone" qu'il a lui même largement contribué à creuser. On perçoit de plus en plus, au milieu d'une musique sinueuse et redoutablement introspective, d'influences folk, western, appelant à l'évasion et aux grand espaces.

L'album est en écoute intégrale ci-dessus, et on ajoute en playlist deux titres de Mount Eerie et de la Québecoise Ô Paon, qui accompagnent Earth en tournée et qui assureront les sets d'ouverture. De quoi se mettre en appétit pour le show qui aura donc lieu le 21 mars prochain à l'Epicerie Moderne (qui enchaîne un peu les annonces alléchantes jusqu'à l'été, puisqu'on en parle: Shellac, Wolves In The Throne Room, Gravenhurst, Beach House...) et qui pense à toi, lecteur, puisque l'équipe nous a filé quelques places à mettre en jeu.

Pour tenter de gagner ta place, rien de plus simple, laisse juste un simple commentaire à ce post pour nous dire tout ton amour pour Earth et/ou ce à quoi tu serais prêt pour aller à ce concert ;)
Tirage au sort parmi les commentateurs le lundi 19 mars à midi ; les deux gagnants seront prévenus par mail dans la foulée.

Crédits photo: Sarah Barrick

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Lionel

cultive ici son addiction à la musique (dans un spectre assez vaste allant de la noise au post-hardcore, en passant par l'ambient, la cold-wave, l'indie pop et les musiques expérimentales et improvisées) ainsi qu'au web et aux nouvelles technologies, également intéressé par le cinéma et la photographie (on ne peut pas tout faire). Guitariste & shoegazer à ses heures perdues (ou ce qu'il en reste).