Heirs / Alchera

Disques | publié le 21 Août 2009 par | 1 613 vues

090821bHeirs est un jeune quatuor de Victoria (Australie) qui vient tout juste de sortir son premier LP (distribué par Denovali dans une très séduisante édition vinyle). S'il revendique sur sa page myspace - à juste titre - l'influence des Swans et de Godflesh, la délimitation du périmètre sonore couvert par le rock instrumental des Australiens se révèle une tâche plus ardue. Au commencement, Heirs était donc le projet solo de Damian Coward (qui officie à la batterie) qui a depuis été rejoint par deux guitaristes et une bassiste. L'album a été masterisé par James Plotkin, "all-star" du post-"whatever" ayant travaillé entre autres pour Pelican, Isis, Earth, ou Khanate...

Si elle dérive incontestablement d'un post-rock sombre et torturé, pouvant pouvant tour à tour évoquer l'improbable rencontre entre Mogwai et Grails (association saisissante sur "Cabal"), ou puiser dès ses premières notes dans le drone de Sunn O))) des motifs répétitifs et plombants aux distos lourdes et insistantes ("Plague Asphyx"),  la musique de Heirs revêt au long d'Alchera et de ses six titres instrumentaux bon nombre de costumes : elle sait aussi se faire plus subtile, plus mélodieuse, mettant en lumière des thèmes plus aériens et moins oppressants, déviant par moments vers des contrées prog-rock, par d'autres vers des passages clairement doom/sludge à la Khanate, ou enfin, se faisant plus ambient et expérimentale comme sur "Russia".

Une fois énumérées toutes ces références, il faut pourtant reconnaitre à Alchera son étonnante homogénéité, et l'habileté avec laquelle le quatuor évite de tomber dans les pièges et rengaines habituelles de chaque style qu'il emprunte : montées en puissances trop évidentes, motifs lancinants répétés à outrance ; ainsi que la maturité inattendue dont il fait preuve sur un premier album. Après avoir tourné sur mes platines depuis deux bonnes semaines, Heirs se révèle de loin la plus agréable découverte de ma rentrée. Il ne leur reste plus qu'à nous confirmer tout ça sur la scène du Grrrnd Gerland vendredi prochain. (Les autres dates de la tournée sur le myspace, cf ci-dessus).

Exceptionnellement, comme Denovali le permet régulièrement, l'album est en écoute dans son intégralité (et en téléchargement gratuit sur le lien précédent), et ça, ça vaudra toujours mieux que mes longs discours. Enjoy!

En écoute : 1. Plague Asphyx | 2. Mockery | 3. Cabal | 4. Mandril | 5. The White Swell | 6. Russia

[audio:http://denovali.com/heirs/mp3/1.mp3,http://denovali.com/heirs/mp3/2.mp3,http://denovali.com/heirs/mp3/3.mp3,http://denovali.com/heirs/mp3/4.mp3,http://denovali.com/heirs/mp3/5.mp3,http://denovali.com/heirs/mp3/6.mp3|titles=Plague Asphyx,Mockery,Cabal,Mandril,The White Swell,Russia|artists=Heirs,Heirs,Heirs,Heirs,Heirs,Heirs]
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Lionel

cultive ici son addiction à la musique (dans un spectre assez vaste allant de la noise au post-hardcore, en passant par l'ambient, la cold-wave, l'indie pop et les musiques expérimentales et improvisées) ainsi qu'au web et aux nouvelles technologies, également intéressé par le cinéma et la photographie (on ne peut pas tout faire). Guitariste & shoegazer à ses heures perdues (ou ce qu'il en reste).