Interview – Cheerleader

Interviews | publié le 28 Oct 2011 par | 1 881 vues

Avec "New Daze" et "Dreamer" et leurs désarmantes mélodies sorties de nulle part, le jeune duo Cheerleader a tiré dans le mille, composant sans aucun doute le quarante-cinq tours le plus parfait de l'année 2011. Alors même s'ils n’ont pour l’instant que deux chansons (mais quelles chansons!), Dark Globe (enfin, au moins une moitié de Dark Globe) croit en eux et a tenté d’en savoir plus à leur sujet. Interview avec Max et Donovan, les deux membres de Cheerleader, dont on aimerait bien qu’ils soient nos potes pour de vrai.

Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus à votre sujet? Comment vous êtes- vous rencontrés? Depuis combien de temps travaillez-vous ensemble?

En toute sincérité, nous sommes juste deux types qui adorent faire de la musique, et qui font leur maximum pour en jouer toute la journée, tous les jours. Nous nous sommes rencontrés au lycée. Notre professeur d’Anglais nous a suggéré de nous asseoir à côté l’un de l’autre et ça a tout de suite fait tilt. Nous nous sommes impliqués dans pas mal de groupes de musique tout au long de nos années de lycée et d'université. Après avoir fini la fac, nous avons consacré plus de temps à la musique, nous sentant de plus en plus à l’aise avec la composition et l’enregistrement.

Comment écrivez vous vos morceaux?

En Mai 2011, nous avons enregistré "New Daze". Pendant l’enregistrement, nous avons réalisé que nous avions trouvé le son que nous recherchions. Ce nouveau jam correspondait tout à fait au style de morceaux que nous voulions faire. Nous avons donc commencé a développer des sonorités cohérentes et poppy auxquelles nous voulions donner vie dans un nouveau projet (nous faisions partie d’un groupe appele NYC UFOs à cette époque) et avons décidé d’appeler celui-ci "Cheerleader".

Est-ce que vous avez des rôles précis dans le processus de composition? Et, la question que beaucoup de blogueurs musicaux se posent : est-ce que Max Friday et Donovan Rex sont vos véritables noms?

Le processus d’écriture varie beaucoup. Auparavant, nous avions l’habitude de débuter sur des chansons que Max avait composé de son côté sur sa guitare acoustique. Quoiqu’il en soit, plus récemment nous avons commence à écrire à partir d’une page blanche. "New Daze" et "Dreamer" sont vraiment les premiers morceaux que nous avons composé ensemble à la manière d’une équipe et nous sommes totalement contents du résultat. Peut-être que deux têtes valent mieux qu’une? Il est donc assez compliqué de dire qui fait quoi. Au bout du compte, Max chante et joue de la guitare mais pour le reste, il y a beaucoup de va et vient: on ne sait jamais à l’avance comment telle ou telle partie sonnera, ni où elle viendra se caler. Don travaille beaucoup sur les synthés et sur la guitare mélodique tandis que Max s’occupe principalement de la production. Nous aimons vraiment beaucoup le concept de joute verbale à la Wu-Tang qui permet une forme d’émulation mutuelle pour écrire la meilleure mélodie, les meilleures paroles etc... Et oui, Donovan Rex et Max Friday sont les vrais noms des membres de Cheerleader.

J’ai lu que Cheerleader n’était pas votre premier projet musical. Est-ce que vous pouvez nous en dire plus sur le reste de votre musique? Est-ce que vos autres groupes sont encore d’actualité?

Non, Cheerleader n’est pas notre premier projet. Nous faisons de la musique ensemble depuis quelque chose comme huit ans donc logiquement, il y a eu un paquet de differents projets durant toutes ces années. Notre dernier projet était principalement électronique mais le manque de guitares sur les morceaux nous déplaisait vraiment ce qui nous amené à ce mélange que nous proposons avec Cheerleader. Aucun autre projet n’est encore actif. Notre projet défunt le plus récent s’appelait the NYC UFOs et reste comme un très bon moment. Nous avons beaucoup appris en enregistrant avec ce groupe. Max a travaillé pendant un moment avec Brett des Fantasies sur un projet appelé "The Social Boys" et on espère que ces chansons verront la lumière du jour dans le futur.

Pourquoi et comment avez vous choisi le nom de Cheerleader pour votre groupe?

Ça peut te paraître étrange mais c’est quelque chose de personnel. Peut-être que nous en parlerons un jour mais pas maintenant. Ce que je peux te dire, c’est que une fois que nous avons trouvé le nom et commencé à définir notre son, nous savions que nous continuerions avec.

Je n’ai lu que de très bonnes chroniques de votre musique sur Internet. Comment vous sentez-vous après tant de compliments?

C’est absolument génial. Mais c’est aussi pesant parce que honnêtement, nous sommes un peu nerveux à la pensée que ce que nous sortirons la prochaine fois puisse ne pas être à la hauteur. Cette situation provoque un nombre incalculable de sessions d’enregistrement incroyablement longues, souvent extrêmement frustrantes et qui nous amènent parfois dans des impasses. Mais la sensation est d’autant plus incroyable lorsque nous touchons finalement au but. Nous n'arrêtons pas de nous dire que si nous étions un vrai groupe et devions nous confronter à ce type de problèmes, ce serait encore bien pire. Ces chansons représentent tant pour nous que c’est vraiment cool de voir que d’autres personnes les aiment aussi.

Quelle est la chose la plus sympa que vous ayez lue sur votre musique?

Des gens ont écrit que l’on pouvait entendre une influence venue de plusieurs différentes décennies dans notre musique ce qui est vraiment cool. On a aussi décrit nos chansons comme des joyaux pop ce qui nous semble vraiment dingue même si c’est quelque chose que nous efforçons d’atteindre. Nous adorons la musique pop. Nous voulons que les gens montent le son de leur autoradio, qu’ils baissent les fenêtres de leur voiture et appuient sur l'accélérateur lorsqu’ils entendent nos morceaux. Au-delà de cela, c’est toujours sympa de lire quelqu’un qui a écrit "je ne suis pas un grand fan d’electro pop mais..." Ca nous fait toujours marrer.

Est-ce que vous considérez "New Daze" et "Dreamer" comme les deux faces d’un 45 tours? Si c’est le cas, quelle serait la face A et quelle serait la face B?

Oui, ces deux morceaux fonctionnent ensemble mais surtout en raison du moment et de la manière dont ils ont été réalisés. Ces chansons sont la genèse de Cheerleader donc elles sont un peu notre première déclaration en tant que groupe. Et l’ordre dans lequel elles apparaissent sur Bandcamp est l’ordre dans lequel nous les envisageons en terme de face A et B.

La production sur les deux morceaux semble un peu lo-fi. Est-ce que c’était un choix délibéré de votre part ou un manque de moyens techniques? Est-ce que vous les produiriez différemment si vous en aviez les moyens?

Nous sommes vraiment contents que tu poses la question parce que c’est quelque chose que nous voulons clarifier. Les chansons sonnent totalement lo-fi à cause de notre manque de moyens. Nous enregistrons avec un équipement très limité. Bien sur, nous sommes très fiers des chansons mais nous serions ravis de travailler dans un vrai studio dans le futur et d’avoir plus de matériel à notre disposition et offrir un production plus grande et lumineuse à notre répertoire.

Si je voulais qu’une cheerleader tombe amoureuse de moi, quelle chanson entre "New Daze" et "Dreamer" devrais-je écouter avec elle? Et pourquoi?

Et bien, si tu lui joues "New Daze", tu pourrais lui proposer de s’enfuir ailleurs avec elle. Mais avec "Dreamer", tu pourrais lui dire combien tu crois en ses rêves et ce genre de trucs. Donc, c’est difficile à dire. Si tu viens tout juste de la rencontrer, commence avec "New Daze", sinon, essaie plutôt "Dreamer".

Le Cheerleading n’est pas populaire en France, est-ce que vous pensez que cela vous empêchera de devenir célèbre ici?

Je ne sais pas vraiment. Est-ce que l’on trouve beaucoup de fossiles sur les plages (Beach Fossils, groupe du label Captured Tracks) françaises ou y a-t-il une abondance de soeurs jumelles (Twin Sister, groupe du label Infinite Best Recordings) dans l’Hexagone?

Qu’est-ce que l’on peut attendre de vous dans le futur? Et quand?

Ça prend du temps de réunir un groupe pour préparer un set live mais je pense que nous ferons certainement des concerts dans les prochains mois. Nous travaillons toujours sur de nouveaux enregistrements donc nous espérons sortir un mini album au début du printemps 2012... Sauf si nous nous sentons d’humeur fainéante et dans ce cas-la, ce sera un autre 45 tours!

A quoi ressemble la scène musicale dans le Connecticut? Est-ce qu’il y a quelque chose que vous pouvez nous recommander?

C’est fondamentalement ce que tu peux espérer d’une scène musicale dans le Connecticut. il y a sûrement des trucs très bien qui se passent ici mais nous n’en savons pas grand chose. Il n’existe pas quelque chose que tu peux considérer comme une scène musicale, en fait. Je ne sais pas si cela compte mais tu devrais jeter une oreille sur Santa Monica-via-Connecticut Kissed Her Little Sister, Northampton-via-Connecticut The Fantasies, et New York City-via-Connecticut TANK.

www.cheerleadermusic.bandcamp.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Francois-Marc

Grand consommateur de Baby Carottes et de sorbets au yuzu, j'assume fièrement mon ultra dépendance au doux-amer, à l'électropop bancale et chétive, aux musiciens petits bras ainsi qu'aux formes épurées du grand Steve Ditko. A part cela? Il y avait péno sur Nilmar.