Jesu – Battle Of Mice / Split

Disques | publié le 05 Sep 2008 par | 486 vues

080905bCa y'est!!! J'ai enfin reçu mon petit colis de Robotic Empire. Comme s'il avait eu lui-même cette délicate attention, le split CD de Jesu et Battle Of Mice a choisi d'atterir dans ma boite aux lettres l'exact même jour que mon avis d'imposition sur le revenu 2007. Histoire d'en amoindrir quelque peu l'amertume. Mais je vais pas me plaindre, hein, comme on dit plus on paye d'impôts, plus on devrait être content.
Je glisse donc le CD dans la platine et appuye sur lecture d'une main en déchirant soigneusement de l'autre l'enveloppe de mon centre de paiement.

Et là, surprise... Car si c'est bien Jesu qui ouvre le bal, là ou l'on s'attendait inconsciemment - connaissant le duo, et quelque peu le groupe qui partage la tracklist avec lui - à un déluge sonore de distortion, ce sont des arpèges de son clair (appuyées par des drones saturées et de lents coups de cymbales rythmés en fond sonore - on ne se refait pas) qui viennent ouvrir le disque pour un morceau envolé, apaisé et introspectif. Un titre intitulé judicieusement Clear Stream (flot clair) car c'est l'image qui domine tout au long de ses huit minutes, cloturées par un long et lent alourdissement du son. Le morceau suivant, Falling From Grace, suit le même tempo, mais se rapprochant plus de sonorités comme celles qu'on trouve sur Conqueror ou l'EP Pale Sketches. Des notes de piano viennent lui donner une couleur singulière. Broadrick fait preuve une fois de plus d'une dextérité incroyable dans sa manipulation des sons et des nappes de guitares vrombissantes, et de superbes riffs (si l'on peut les appeler ainsi) comme sur la deuxième partie de ce second titre.

Si Battle Of Mice était pour moi d'un intérêt légèrement moindre, les deux morceaux du groupe mené par Josh Graham (Neurosis, Ex-Red Sparowes) et Julie Christmas (Made Out Of Babies) sont eux aussi des plus réussis. Les tempi, sans basculer du coté du punk, sont moins plombés que chez Broadrick & Co, et on retrouve dans The Bishop et Yellow and Black - outre leurs refrains imparables lors desquels les voix antagonistes des deux vocalistes se noient l'une dans l'autre, de nombreux dédales rythmiques, des montées en puissance, des cris exacerbés, des variations surprenantes - le tout constituant un pêle mêle d'émotions, d'ambiances, créant un subtile contraste avec l'élégante constance de Jesu.

Après sa récente collaboration avec Envy, Broadrick multiplie les splits... Réunir deux projets aussi distincts pouvait sembler difficile, plus encore que l'était l'association récente de Jesu avec Eluvium. Un peu comme les deux nébuleuses sur l'artwork de la pochette (signé Josh Graham), distantes de plusieurs années lumière peut-être mais semblant presque danser l'une avec l'autre... Outre la beauté de l'objet (la pochette est vraiment sublime) le contenu ne devrait pas décevoir les fans. Par contre en ce qui concerne mon avis d'imposition... Enfin bref. Dur rappel à la réalité.

En écoute: Battle Of Mice - "The Bishop"

[audio:http://darkglobe.free.fr/public/music/BattleOfMice_TheBishop.mp3]
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Lionel

cultive ici son addiction à la musique (dans un spectre assez vaste allant de la noise au post-hardcore, en passant par l'ambient, la cold-wave, l'indie pop et les musiques expérimentales et improvisées) ainsi qu'au web et aux nouvelles technologies, également intéressé par le cinéma et la photographie (on ne peut pas tout faire). Guitariste & shoegazer à ses heures perdues (ou ce qu'il en reste).