The Pains of Being Pure at Heart – Festival Roulez Jeunesse (Lyon), 08/06/2014

Live | publié le 11 Juin 2014 par | 2 256 vues

140611a

C’est dans le cadre du nouveau festival Lyonnais "Roulez Jeunesse" que The Pains Of Being Pure At Heart ont joué le 8 juin dernier. Le concert devait initialement se tenir dans le vélodrome du Parc de la Tête d’or. Mais malheureusement, un incident survenu dans le parc a contraint les organisateurs à interrompre les festivités dans ce cadre qui se prêtait tellement bien à l’esprit vélo et musique du festival. C’est donc à regret que nous avons évacué le vélodrome ce dimanche après midi. Tout le monde déçu mais pas vaincu, car le concert des "Pains" s’est finalement déroulé au Transbordeur où le sprint final du festival se programmait le soir même.

Apres Las Kellies et l’étonnante Duchess Says, Kip Berman et ses acolytes ont pris possession de la scène du Club Transbo. Sur cette tournée et parce que le groupe a connu quelques remaniements, c’est Jessica Weiss (chanteuse du groupe Fear of Men) que l’on retrouve aux claviers, et au chant sur certains morceaux.

140611bLe groupe démarre énergiquement avec "Until the sun explodes", single extrait du dernier album Days of Abandon. Nous nous attendions alors à découvrir de nombreux morceaux du nouvel album lors de de ce concert mais, et ce n’est pas pour nous déplaire, le parti pris du groupe a été de piocher de façon égale dans les différents albums. De "Come Saturday" à "Belong", en passant par "Everything With You", "The Pains Of Being Pure At Heart", "This Love Is Fucking Right", "The Body", "Simple And Sure", "Heart In Your Heartbreak", "Kelly" ou encore "Eurydice", le choix s’est porté sur les morceaux les plus catchy du groupe, offrant ainsi au public le plaisir de danser et de ressentir l’étendue de son répértoire au fil de ces trois albums. Les voix de Jessica Weiss et Kip Berman s’accordent à merveille.

Avant de revenir sur scène pour un rappel des plus entraînants, Kip Berman nous aura particulièrement touché lors de son interprétation acoustique de "Ramona" (face B du single "Young Adult Friction") chantée en solo de façon douce et intimiste : "I dont need time, I just need you". Un moment qui nous a été d’autant plus précieux qu’il nous a été personnellement dédicacé...

Nous remercions particulièrement Kip Berman pour sa disponibilité, sa gentillesse et son énergie sur scène toujours aussi pop et authentique!

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone