Zoom sur Songs For Walter

News | publié le 09 Nov 2012 par | 1 038 vues

C’est déjà la deuxième fois en un tout petit peu plus d’un mois que nous évoquons un artiste du label de San Diego, Bleeding Gold Records. Et notre impression diffuse est que ce ne sera probablement pas la dernière tant ses responsables ont le chic pour dégoter ces petites douceurs de pop DIY internationale aux parfums différents et jusqu'ici inconnues à nos grandes oreilles.

Après donc la shoegaze mélodique et un tantinet capricieuse des gallois de Hehfu, c’est cette fois la folk pop mélancolique et lo-fi des Mancuniens de Songs for Walter qui s’invite dans nos pages en s’accrochant comme du velcro en doux velours sur les tympans. Walter, c’est le prénom du grand père décédé de Laurie Hulme, chanteur blondinet et frisouille, membre du quatuor pop rock Beat the Radar et accompagné dans ce split project par son cousin Ed (famille, je vous aime).

Sur sa première galette intitulée Meet Me in the Empire parue au mois d’Avril, Hulme retraçait au travers de six courtes chansons (présentes uniquement sur la version digitale puisque que le 45 tours ne comporte "que" quatre morceaux) acoustiques, aux mélodies simples et délicates, des épisodes de la vie de son grand-père: du premier rendez vous de celui-ci avec sa future épouse sur le titre éponyme du EP jusqu'à leur mariage, en passant par les voyages en caravane dans "Tin Box". Si les souvenirs tenaient évidemment de l'élégie, la nostalgie n’était en rien niaise, macabre ou déprimante, ni une hagiographie du disparu. Réincarnée et même réinventée par une esthétique musicale sobre et pleine de finesse dans laquelle se glisse la voix fragile du petit-fils, elle s’autorisait même des images de bonheurs remplies d'intimité pudique sur des refrains entraînants (“Flowers On The Windowsill”) pour finir par esquisser un sourire d'intemporalité ;  sentiment qui se dégage d'ailleurs de l’ensemble de l’EP.

Même si celui-ci se démarque par son thème de la sphère d’influence du grand-père absent, c’est le lumineux nouveau single "Tougher than a Soldier's Boots" (en téléchargement gratuit ici) qui servira désormais de mètre étalon au travail de Songs for Walter. Dénonciation tranquille et mélancolique des fanatiques religieux de l'Église Baptiste de Westboro, "Tougher than a Soldier's Boots" résume en moins de trois minutes le talent de Hulme à écrire une chanson pop folk intelligente, rêveuse et émouvante à la fois. La vidéo, simple et dépouillée, à l'évident accent Dylanien, parodie directement les pancartes brandies par les partisans de l’Eglise lors de leurs manifestations haineuses.

Malgré une tournée intensive ces derniers mois, Laurie Hulme a trouvé le temps d'écrire de nouvelles chansons qu’il réunira prochainement dans un album. On aimerait parier que celles-ci seront aussi touchantes, rafraichissantes et justes que les précédentes.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Francois-Marc

Grand consommateur de Baby Carottes et de sorbets au yuzu, j'assume fièrement mon ultra dépendance au doux-amer, à l'électropop bancale et chétive, aux musiciens petits bras ainsi qu'aux formes épurées du grand Steve Ditko. A part cela? Il y avait péno sur Nilmar.