Manquer l’immanquable est de l’ordre des possibles, de ces rendez-vous ratés qu’on regrette ensuite. Au printemps 2016, c’est ce que nous avons fait. Comment? En ignorant complètement – sans l’avoir voulu – la sortie du dernier album de Jazz Butcher: Last Of The Gentleman Adventurers. L’explication de cet oubli que nous ne soupçonnions même pas,…