Zoom sur Hehfu

News | publié le 05 Oct 2012 par | 1 393 vues

Chez Dark Globe, on vous a souvent répété notre affection émue et protectrice pour ces petits gars, tendance cas sociaux, qui enregistrent leur musique dans leur minuscule chambre, sur leur ordinateur portable en essayant de déranger les parents ou voisins le moins possible (Jack Tatum alias Wild Nothing ou Justin Vallesteros de Craft Spells viennent directement à l’esprit). Le cas de Brad Clarke, bonhomme de Caerphily au Pays de Galles perpétrant sa musique sous le nom de Hehfu est un peu différent. Si les bases sont presque les mêmes ("Je fais de la musique tout seul parce que personne ne veut en jouer avec moi"), on peut sincèrement se demander s'il n’a pas cherché à devenir la tête de turc du lycée, celui sur qui on jette des frites à la cantine. Entre ses pages Facebook, Soundcloud, Bandcamp, Tumblr, Blogspot, Myspace ou encore Twitter, Clarke disperse son travail dans un nexus de réseau sociaux éparpillant informations et chansons partout et n’importe où, dans ce qui ressemble à une recherche désespérée du nouvel auditeur, comme si l’écoute de sa musique devenait un enjeu véritablement vital. Sa démarche pourrait être assez touchante si elle n’était pas plombée par des mailing lists dans lesquelles il ramène souvent des états d’âme assez agaçants ("ma vie est vraiment merdique", "j'ai du mal à dormir", "j'ai eu la grippe" entre autres joyeusetés...) et dépourvus de second degré. Tout cela ne devrait pourtant pas cacher l’essentiel : des chansons que Brad Clarke écrit avec une facilité déconcertante, comme d’autres roulent des cigarettes ; des petites mélodies toutes simples jouées le pied sur la fuzz, des joyaux pop dépassant rarement les trois minutes (parmi eux le remarquable "Learning Dutch") souvent cachés sous des couches de lourdes guitares, caressés par des claviers, par la voix un minimum et involontairement crâneuse de Clarke et le tout mixé de manière assez sourde. Tout cela sonne extrêmement noisy pop nineties, est rempli d’urgences et de charme et mérite bien plus que la moyenne.

Pour information, Clarke a sorti un très bon album "Music For My Broken Ears" chez Bleeding Records (le label responsable de l’album des Notes et dont nous aurions dû parler avant que le groupe ne parte en fumée ; honte sur nous), un EP intitulé Come Home et offre régulièrement des chansons à télécharger. Il a aussi trouvé d’autres musiciens pour jouer les concerts et enregistrer en studio afin sans doute d’offrir plus de dynamisme sonore à ses compositions. Mais il a toujours besoin d’autant amis sur Facebook, pour tout un tas de raisons. Alors, si vous ne le faites pas pour lui, faites-le pour la musique.

http://hehfu.bandcamp.com/
http://www.facebook.com/Hehfu

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Francois-Marc

Grand consommateur de Baby Carottes et de sorbets au yuzu, j'assume fièrement mon ultra dépendance au doux-amer, à l'électropop bancale et chétive, aux musiciens petits bras ainsi qu'aux formes épurées du grand Steve Ditko. A part cela? Il y avait péno sur Nilmar.