Zoom sur Solo

News | publié le 28 Juil 2013 par | 1 444 vues

SOLO_27_07_2013_cSolo (ou Solo Major, selon l'humeur) s'appelle pour de vrai Solomon Major, pèse à peine 19 ans et étudie à Londres. Avec un tel nom d'artiste, on peut en déduire que le jeunot préfère travailler seul et ne pas s'encombrer d'acolytes. Le cas contraire, on devrait l'accuser de tromperie sur la marchandise. Si le jeune homme semble, au vu de la photo ci-dessus, pas spécialement introspectif mais de tempérament un tantinet festif, il n'a pas choisi le RnB de supermarché style Justin Bieber pour séduire les filles mais plutôt une dreampop saupoudrée de graines d'électro sur laquelle il pose et arrange subtilement des couches de guitares. Solomon travaille de manière sérieuse sur son projet musical depuis 2013 et concocte aussi, en plus de sa dreampop, de la musique électronique et expérimentale dans le secret de sa chambre d'étudiant.

SOLO_27_07_2013Même s'il y a l'air un peu ridicule ou particulièrement stylé et totalement anglais, c'est au choix, avec son chapeau bicolore, son noeud papillon rouge, son manteau de fourrure noir et ses moustaches de chat en surimpression, on vous conseille fortement de prendre un peu de temps et de trainer sur la page Soundcloud du bonhomme. Au milieu de tout ses efforts précédents dont deux EP (Daytime et Read With Your Eyes Shut) en téléchargement gratos, vous trouverez aussi des petites reprises malignes de Beach House, Wild Nothing et Destroyer. Ce qui prouve, si cela était nécessaire, que le jeunot n'a pas des goûts musicaux dégueulasses, loin de là et qu'il aime bien tremper ses orteils dans la pop moderne. Mais ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est ce "Sympathy" que Solomon a posté voici quelques jours et qui derrière sa pochette digne d'un catalogue Interflora, cache un petit bijou d'electro pop acoustique, lumineux et léger, au refrain juste évident et à la fraicheur délicate et naïve de la jeunesse, idéal pour terminer la semaine.

So very pop. So british. So good.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Francois-Marc

Grand consommateur de Baby Carottes et de sorbets au yuzu, j'assume fièrement mon ultra dépendance au doux-amer, à l'électropop bancale et chétive, aux musiciens petits bras ainsi qu'aux formes épurées du grand Steve Ditko. A part cela? Il y avait péno sur Nilmar.