Zoom sur le microfestival « Live at Pampilles »

News | publié le 04 Mai 2015 par | 820 vues

11071516_994926847214746_8404549612687447524_n

Ceux d'entre vous qui nous connaissent (depuis longtemps, ou pas) savent qu'on soutient toujours du mieux qu'on peut les petites initiatives bénévoles quand elles ont pour but de nourrir nos oreilles affamées de bonne musique ; alors quand cette démarche ô combien louable se voit associée aux plaisirs du bon vin et de la bonne boustifaille, chose somme toute assez rare et originale pour qu'elle soit mise en avant - on ne peut qu'applaudir des deux mains. Lorsque le blog Wine And Noise, mélomane et œnologue pointu, sort de son antre et s'associe à un groupement agricole producteur de fromage de chèvre, pour inviter les groupes et artistes qui leur sont chers à investir un site assez unique en son genre, cela donne le Live at Pampilles. C'est ce samedi 9 mai, quelque part entre Vienne et Rive-de-Gier (à environ 45 minutes de Lyon, si tu as besoin de détails géographiques) et ça promet déjà d'être un super moment.

Coté programmation, on a vu les choses de manière plutôt locale, mais il faut le dire, l'affiche regroupe un peu la crème de ce qu'on fait par chez nous en ce moment, catégories noise, folk, indie /kraut rock et post-punk confondues : pour y aller franco dans le name-dropping on citera Mensch, Riegler Girl & The RG's, Torticoli, Rank, 2 Boules Vanille, Sathönay, Begayer, Ensemble Baroque de Poche, Rature...

Un petit panorama de ce qui vous attend au-dessus, sélectionné par nos soins. L'évènement est ici, plus d'infos sur le festival par-là. On souhaite d'ores et déjà aux organisateurs et aux artistes toute la réussite que ce beau projet mérite et on espère vivement une édition 2016 !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Lionel

cultive ici son addiction à la musique (dans un spectre assez vaste allant de la noise au post-hardcore, en passant par l'ambient, la cold-wave, l'indie pop et les musiques expérimentales et improvisées) ainsi qu'au web et aux nouvelles technologies, également intéressé par le cinéma et la photographie (on ne peut pas tout faire). Guitariste & shoegazer à ses heures perdues (ou ce qu'il en reste).