Aussi difficile que cela puisse maintenant sembler d’écouter le nouvel album de David Bowie autrement qu’une oeuvre posthume (alors qu’elle est tout le contraire !), et même s’il est impossible de savoir si Blackstar marquera autant les esprits que Ziggy Stardust, Hunky Dory ou Heroes, ce disque a quand même une vraie carrure de chef d’oeuvre. Et ce titre éponyme, fascinante ouverture de dix minutes, sur une vidéo énigmatique captivante et obsédante aux ambiances visuelles hallucinées… Jusqu’au bout, Bowie aura été un grand, très grand créateur.