Pas question de m’appesantir ici sur ma longue et toute particulière affection pour les norvégiens de Flunk ou encore sur le fait que « Beautiful Lies » est sans doute le plus beau titre de leur nouvel album, Chemistry & Math. Partisan d’un dépouillement tout en calmes chuchotements de la voix d’Anja Øyen Vister, la vidéo décline de manière presque littérale les choix de production musicale et l’atmosphère du morceau.

Ainsi, si le choix de réalisation en une séries de plans serrés du visage évoque évidemment Sinead O’Connor et son « Nothing Compares 2 U » (mètre étalon du genre), poussant la référence jusqu’à laisser glisser une larme sur la joue, c’est surtout lorsque le playback de la synchro labiale trébuche par intermittence (que cela soit volontaire ou bien provoqué par les températures glaciaires sur Oslo n’a finalement pas vraiment d’importance) ou lorsque les regards caméras décrochent que les images et la musique mettent alors à nu leurs liens délicats, sensibles et tremblants entre le paraître et l’être.

Extrait de « Chemistry & Math » sorti en 2017