Loading...
News

Garmarna en tournée, le folk rock glacé et electro du quintet suédois…

En tournée européenne, les suédois folk rock de Garmarna seront le 21/09 à L’Usine (Istres) et le lendemain au Rock’n Eat de Lyon. Le groupe qui est actif depuis 1990 n’est peut-être pas familier aux amateurs de rock indépendant, la musique de ce collectif de cinq musiciens étant sans doute plus connue d’un public prog, voire métal. Elle mérite néanmoins qu’on s’y intéresse quand bien même suis-je incapable de vous traduire ici ce que signifie Garmarna, ou d’avoir une idée précise de ce que racontent les titres du dernier LP Förbundet (2020). Le mystère est entier… Par contre au milieu de l’uniformisation de beaucoup de sons actuels, pétris de revival divers y compris dans la rubrique indés, on est très positivement interpellé à la découverte de ce mélange de musique traditionnelle, de rock et d’électronique. Les suédois dont la carrière dure ainsi depuis plus de vingt ans, sont engagés dans une voie relevant du défi. Force est de reconnaître qu’ils tiennent le cap, avec huit albums à leur actif, leur musique venue du grand froid, inspirée des poèmes et légendes nordiques, comptant aujourd’hui de très nombreux fans.

À l’écoute de Förbundet, j’ai eu l’impression d’une rare énergie – probablement décuplée sur scène – ainsi que d’un voyage dans l’espace et le temps. Une chanson nous laisse souvent sur place, là où nous sommes – à peu d’exceptions prêt- et c’est la faiblesse du format à contrario de pièces classiques ou de certaines formes de jazz. Les chants, thèmes et motifs de Garmarna pourraient s’affranchir de cette limite. Il y a dans la musique jouée un dépassement du cadre conventionnel et une volonté d’expérimenter qui nous conduisent hors de structures souvent entendues. L’effort – parfaitement maîtrisé – se salue. Il n’est pas sans évoquer les démarches créatives du rock progressif ou du renouveau de la musique folk britannique au début des années 1970, auxquelles s’ajoutent les apports de la musique pop rock du XXIème siècle. Mais ce qu’il faut surtout souligner est certainement tout l’intérêt d’une expérience artistique qui ose le mix culturel, associe tradition, technologie et trouvailles soniques dans une époque qui formate et aseptise tout si on n’y prend garde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.