1 – James – Beautiful Beaches

Juin marque le grand retour des légendes de Manchester. Même s’ils ne peuvent s’empêcher de faire des chansons taillées pour les stades, on se laisse prendre encore une fois par l’efficacité de ce tube : la production est énorme, la basse omniprésente, les choeurs surpuissants. Et comme toujours, la voix de Tim Booth, complètement exaltée, survole ce single avec grâce.

2 – Hoorses – Hurts

Les Parisiens d’Hoorses nous replongent avec joie dans cet esprit slacker digne des premiers Pavement ou Drop Nineteens. Ce « Hurts » est bien à l’image des 9 titres de leur album sorti en Février ; dense, au refrain mémorable et dont la nonchalance cache une qualité d’écriture hors pair.

3 – Island – My Brother

Avec la sortie de leur dernier album (Yesterday Park sorti le 25/06/21), les Anglais d’Island continuent sur leur lancée avec de nouveaux titres encore une fois chargés d’émotions et ponctués de guitares aériennes à la Slowdive. « My Brother », poignant à souhait, en est le plus bel exemple. Difficile de résister à l’incroyable voix de Rollo Doherty et le clip souligne le propos de manière parfaite.

4 – Pastel Coast – Dial

« Dial », issu du très beau dernier album des Pastel Coast qui vient de paraitre, est un titre imparable. Les comparer à Phoenix serait un peu réducteur, tant le groupe de Boulogne sur Mer connait son indie pop sur le bout des doigts, guitares carillonnantes à la Motorama, refrain accrocheur à deux voix… Une fois terminé, ne reste qu’une envie, celle de réécouter encore une fois ce morceau.

5 – Sharon Van Etten & Angel Olsen – Like I Used To

Collaboration inédite pour les deux méga-stars dans ce clip épique avec un titre d’influence country Abbaesque dont la production à la Phil Spector met délicieusement en valeur les voix de ces deux égéries.