Sigur Rós / Hvarf – Heim

Disques | publié le 03 Nov 2007 par | 357 vues

071103aAprès le succès planétaire de Takk, on s'attendait à retrouver les Islandais avec quelques produits "dérivés". On avait eu le Sæglopur EP, qui offrait trois titres inédits, et en bonus, trois excellents clips des singles extraits de l'album Takk. Ce mois de novembre voit donc une double sortie pour Sigur Rós: Héima, un double DVD retraçant la dernière tournée islandaise du groupe (on en parlera sûrement un peu plus tard) et Hvarf / Heim, double EP sans beaucoup de nouveautés, mais dont le contenu semble attendu depuis longtemps par les fans du groupe.

Hvarf, premier disque, propose quelques titres inédits ou d'autres plus anciens mais dans des versions "revisitées". On retrouve notamment Von et Hafsól, deux titres extraits du tout premier album des Islandais, mais dans des versions plus "actuelles". Les trois autres titres sont des morceaux inédits dans leur version studio mais que le groupe avait déja dévoilé sur scène; on retrouve notamment "The Rock Song" (connue sous le titre Rokklagið, qui s'appelle désormais Hljómalind) et Í Gær (que l'on connaissait sous le titre "Lagið Í Gær", "La chanson d'hier"). On retrouve sur ce disque la présence et l'émotion propre au groupe, et ses désormais célèbres envolées lyriques et sonores telles que sur ( ) et sur Takk. Sans avoir la portée d'un album, ces morceaux sont de véritables perles et ce premier disque est un véritable must-have pour tous les fans.

Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du second disque, Heim. Pas d'inédits cette fois, mais les versions live et "unplugged" de quelques uns des titres les plus marquants du groupe, de Von à Takk, en passant par Ágætis Byrjun et ( ). Seulement voilà, même si elles sont tout à fait honorables, les versions que le disque nous livre sont de bien pâles copies, et leur coté minimaliste et épuré, s'il a le mérite de faire émerger la richesse des mélodies explorées par le groupe, ne parvient jamais vraiment à égaler la force et l'impact émotionnel des versions originales. Les instruments utilisés (notamment un clavier dont le son est assez insupportable) ne servent pas vraiment la mélancolie des compositions. L'écoute des titres de Heim se limitera donc à son coté intéressant, sa valeur "documentaire" sur le groupe. On se plaira à les écouter de temps en temps, mais force est de constater qu'il est des groupes auxquels la formule acoustique sied assez mal. Sigur Rós doit être un de ceux-ci...

En écoute: "I Gaer"

[audio:http://darkglobe.free.fr/public/music/SigurRos_IGaer.mp3]
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Lionel

cultive ici son addiction à la musique (dans un spectre assez vaste allant de la noise au post-hardcore, en passant par l'ambient, la cold-wave, l'indie pop et les musiques expérimentales et improvisées) ainsi qu'au web et aux nouvelles technologies, également intéressé par le cinéma et la photographie (on ne peut pas tout faire). Guitariste & shoegazer à ses heures perdues (ou ce qu'il en reste).