Idaho / The Forbidden EP + Alas

Disques | publié le 14 Mar 2008 par | 879 vues

080314aOui, je sais, le site tourne un peu au ralenti en ce moment. Tu m'excuses, je suis en déplacement pour le boulot la moitié de la semaine, j'ai pas que ça à faire non plus et puis c'est pas comme si ça se bousculait au portillon pour lire mes articles hein. Mais bon si tu réfléchis, le temps que je passe pas à déblatérer, et ben j'écoute de la musique, et en soi c'est quand même un mal nécessaire si je veux te parler de trucs sympa à t'enfiler dans le conduit auditif. Ben justement, après le concert, j'ai reçu la réédition du Forbidden EP d'Idaho sorti chez Talitres...

Présentons d'abord l'objet, pour le moins particulier: L'album se présente en un digipack trois "volets". Le premier disque contient l'intégralité du Forbidden EP et de l'album Alas - respectivement sortis en 1997 et 1998, non distribués en France, et considérés à juste titre comme deux pièces maîtresses de la discographie de Jeff Martin - ainsi qu'un titre bonus, The sun is all there is, extrait d'une compilation sortie chez Badman Recordings au profit du Shanti Project en 1999. Le second volet, lui, est un CD bonus de six titres composés par Martin pour divers films et séries télé américaines.

Sorti deux ans après le nerveux Three sheets to the wind, Alas est le croisement qui va amener Martin et son projet vers des paysages plus introspectifs, plus apaisés; on y retrouvera davantage l'usage du piano, et on commence aussi à y trouver ce songwriting profond et émouvant qui fera les beaux jours du groupe au débuts des années 2000, avec les albums Hearts of Palm et Levitate. Je m'arrête là pour le bref historique, mais je soulignerai quand même que ces deux ouvrages réunis en un seul forment un disque très cohérent, et que Talitres les a associés ici de façon fort judicieuse. De pop songs, lentes et soutenues, aux émouvantes allures de confession (Clouded, Yesterday's unwinding) vers des titres plus lumineux flirtant avec une pop joyeuse (Only in the desert), le disque "principal" se décline avec délicatesse. Difficile de dire avec certitude que c'en est le thème sous-entendu, mais Alas - "les ailes" en espagnol - avec son coté aérien et flottant, pourrait bien suggérer un voyage céleste. Les envolées lyriques qui le ponctuent en sont un témoin complice. The forbidden EP, en ouverture, est une entrée en matière des plus prenantes, jusqu'au saisissant Bass crawl, où une guitare chaleureuse et geignarde vient surplomber avec grâce une ligne de basse envoutante. Ce titre est tout simplement majestueux, et si le reste n'était pas aussi bon il pourrait justifier à lui tout seul de l'achat de ce disque.

Le CD bonus, plus léger et "divertissant" en quelques mots, nous éloigne un peu de l'univers introverti d'Idaho et s'avère quelque peu moins intéressant, surtout après quelques écoutes. Mais quoi de plus normal en fin de compte. On dira juste, pour citer le site du label, que c'est une petite cerise sur le gâteau. Mais un sacrément bon gâteau...

En écoute: "Basscrawl"

[audio:http://darkglobe.free.fr/public/music/Idaho_BassCrawl.mp3]
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Lionel

cultive ici son addiction à la musique (dans un spectre assez vaste allant de la noise au post-hardcore, en passant par l'ambient, la cold-wave, l'indie pop et les musiques expérimentales et improvisées) ainsi qu'au web et aux nouvelles technologies, également intéressé par le cinéma et la photographie (on ne peut pas tout faire). Guitariste & shoegazer à ses heures perdues (ou ce qu'il en reste).