Jesu + Elivium / Split

Disques | publié le 05 Sep 2007 par | 542 vues

070906aOn ne s'y attendait pas vraiment - encore qu'après tout ce n'est pas surprenant - mais l'association entre les labels Temporary Residence et Hydrahead se perpétue, et ce sont cette fois-ci Jesu et Eluvium, les projets respectifs de Justin Broadrick et de Matthew Cooper, qui se retrouvent réunis sur un split LP. Le disque est pressé sur vynile uniquement et malheureusement à bien peu d'exemplaires (4000). Malgré tout, ceux qui arriveront à se le procurer y retrouveront deux groupes phares de la scène post-*** (?) et ambiant, tous deux de surcroît admiratifs du travail de l'autre. Cela promet un disque des plus intéressants...

Comme dans la plupart des splits (c'en est le principe), La tracklist est divisée de façon assez équitable entre les deux projets. Broadrick et Jesu disposent donc d'une face, et de trois titres lorgnant vers un shoegaze très aérien, nappé de guitares subtilement saturées, au rythme soutenu par des boites à rythme discrètes. Le premier, Farewell (environ six minutes), très ambiant de par son tempo, évolue lentement vers un second titre instru (Blind & Faithless) plus rythmé et plus entêtant, où les couches de guitares semble tourner autour de nous. Tout s'envole avec une note de guitare aigue plombée de reverb qui fait littéralement décoller le morceau. Puis les voix font leur retour dans Why are we not perfect, posées sur des nappes de guitares tintées de delay, et des lignes de basses sombres et hachées. La fin du titre (arpèges et "gros son" de guitare) est absolument fantastique.

Le seul et unique titre d'Eluvium, sur l'autre face, est un plan instrumental ultra-ambiant de vingt minutes intitulé Time - Travel of the sloths, divisé en trois mouvements. Assez long à démarrer (comme à l'habitude des compositions du Portlandais) il est construit sur un long accord brumeux, tout d'abord émanant des guitares puis allant et venant vers des sonorités de clavier plus constantes et linéaires. Par endroits des pistes de guitares noyées d'effets viennent se poser sur le fil du morceau, laissant transparaître la finesse du travail sonore.

Jesu et Eluvium, tout en restant fidèles à leur son et à leur style, ont donc su livrer un split homogène et surprenant de cohérence. Fans de shoegazing, de post rock ambient, je regrette de vous dire que ce disque est déja "sold out". Si vous êtes un fétichiste invétéré, heureux possesseur d'une platine vinyle, vous pouvez toujours le chercher sur e-bay. Sinon, vous savez ce qui vous reste à faire...

En écoute: "Blind & Faithless"
[audio:http://darkglobe.free.fr/public/music/Jesu_BlindFaithless.mp3]

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Posté par Lionel

cultive ici son addiction à la musique (dans un spectre assez vaste allant de la noise au post-hardcore, en passant par l'ambient, la cold-wave, l'indie pop et les musiques expérimentales et improvisées) ainsi qu'au web et aux nouvelles technologies, également intéressé par le cinéma et la photographie (on ne peut pas tout faire). Guitariste & shoegazer à ses heures perdues (ou ce qu'il en reste).