pochette du mook Crossroads

De 2001 à 2011 le magazine Crossroads fit les beaux jours de la presse musicale indépendante. Publié par Christophe Goffette (éditeur et rédacteur en chef) le mensuel, qu’on trouvait en kiosque, eut à cœur de défendre une certaine idée de la musique rock/blues/hard-rock, plutôt que de céder aux modes. Ce qui s’appelle un choix ou une ligne rédactionnelle intransigeante. Eloignée des courants main-stream ou tendances, elle ne pouvait évidemment  plaire à tous… En 2011 Crossroads dût mettre la clef sous la porte, un peu brusquement sans doute, et on ne pensait plus en entendre reparler un jour…

C’était sans compter avec l’énergie et le tempérament de Christophe Goffette, qui travailla entre autres pour Fluide Glacial, Le Cherche Midi mais ne se résigna pas à abandonner ses propres projets. 

 En Septembre 2020, Crossroads refait ainsi surface sous la forme cette fois d’un trimestriel d’allure et format très classes, au ton résolument littéraire. Ce nouveau Crossroads version « mook » (mi magazine – mi livre) est un bel objet, qu’on aime tenir et lire en prenant tout le temps nécessaire, avant de le placer sur un rayonnage de bibliothèque, voire de le collectionner.  Après deux numéros en éditions bilingues (français et anglais), plus un énorme volume collector de 500 pages, Crossroads numéro 101 vient de sortir ce mois d’Octobre. Au sommaire, on trouve des textes sur Joe Strummer, Bowie, Black Sabbath, Calvin Russel, Syd Barrett, Led Zeppelin, Phil Ochs, Yarbirds etc…, proposés sous quatre couvertures différentes (au choix) d’un beau ton noir intense, profond et mat. Ce nouveau volume en impose tant par son aspect que par les textes, véritables morceaux de littérature rock. Le tout est en noir et blanc, textes et photos, sur un beau papier souple et agréable au toucher. Goffette ayant fait le choix d’un circuit court, le mook se commande (14€) sur le site de son éditeur. Gageons sur la durée et la pérennité de ce retour.