Loading...
News

Playlist Avril 2022

1 – Belle And Sebastian – Unnecessary Drama

En attendant la sortie de leur prochain album A bit of previous le 5 mai, la bande de Stuart Murdoch prouvent une nouvelle fois, qu’ils peuvent encore nous surprendre et nous entrainer dans ce qu’ils appellent leur « so called life ». A l’arrivée cela donne un titre imparable mené par un harmonica endiablé et un refrain auquel il est difficile de résister, sautillant et beau comme une journée ensoleillée.

2 – Arcade Fire – The Lightning I, II

Grand retour en fanfare de la troupe de Montréal. Malgré le départ de Win Butler fin 2021, le groupe continue de nous faire vibrer et de produire une pop en CinémaScope. Totale réussite que ce clip en deux parties qui laisse monter l’ambiance avant de finir en apothéose et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on se laisse porter par le titre, qui par sa démesure, pourrait facilement figurer sur les trois premiers et meilleurs albums du groupe.

3 – Kevin Morby – This is a Photograph

Kevin Morby est, en quelques années, devenu cet artiste incontournable adulé à la fois par les fans d’indie mais aussi par les amateurs d’une musique Américaine plus traditionnelle. Il est vrai qu’il pourrait aussi bien nous jouer une pauvre note de guitare que nous tomberions instantanément sous le charme. Avec ce This is a Photograph, le natif de Kansas City se décide à nous surprendre en composant une sorte d’Afro Beat sur la base d’un irresistible gimmick répétitif, on retrouve bien sa voix inimitable mais c’est aussi à Amadou et Mariam auxquels on pense pendant ces quelques minutes de bonheur.

4 – Crystal Eyes – Wishes

Crystal Eyes c’est l’indie pop de Camera Obscura, Alvvays et bien sûr les groupes de chez Sarah Records. Sur leur single Wishes, les guitares sonnent comme du In Between Days, la basse semble être jouée par Peter Hook et la voix d’Erin Jenkins faussement nonchalante parvient à nous toucher en plein coeur.

5 – Technopolice – Technopolice

Vous vous rappelez des Rakes ? Leur fameux single Open Book nous a suivi pendant de longues années comme musique de publicité mais The Rakes c’était principalement un groupe qui jouait du rock et alignait les tubes avec une simplicité et une énergie incroyable. Difficile de ne pas penser à ce groupe en découvrant les « lads » de Technopolice, leur titre du même nom, à usage immédiat, tape dans le mille et réussit le grand écart entre les calanques et le marché de Camden. Marseille s’affiche en banlieue de Londres et on ne pouvait rêver mieux pour faire danser les filles du sud de la France et d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.