Loading...
News

Playlist Mai 2024

1 – John Cale – Shark-Shark

Il y a 3 mois, John Cale nous livrait un premier morceau issu de son prochain album, un Pretty People plutôt expérimental et introspectif dans la lignée d’un Thom Yorke. Afin de bien brouiller les pistes, la légende vivante prend un virage à 180 degrés et revient à ses racines avec ce deuxième essai, hypnotique, électrique, psychédélique, sorte All tomorrow’s Parties moderne, sensationnel.

2 – Meyverlin – Scars

A l’occasion de la sortie de leur nouvel album Therefore sur l’excellent label Too Good To Be True, le groupe se démarque (un peu) de cette pop ligne claire pour faire danser les plus récalcitrants, Scars se la joue syncopé, ponctué par une basse sautillante avec des guitares légères qui rappellent agréablement le Cure de Close To Me, le tout survolé par le timbre de velours de Thierry Haliniak.

3 – Jessica Pratt – World on a String

Enfin mise en lumière, Jessica Pratt fait partie de ces artistes dont la voix unique semble surgir du passé, à l’instar d’une Joni Mitchell, on retrouve d’ailleurs sur World on a String des accents de Both Sides Now, une guitare doucement frottée, l’ensemble noyé dans une douce réverbération, un morceau pas résolument moderne mais dont l’intemporalité fascine.

4 – Test Plan – Walking in a Vacuum

Encore un nouveau groupe de Post Punk, vous n’en avez pas marre ? Le spécialiste tatillon précisera Dance Punk pour cette capacité à faire danser l’auditeur sous un déluge de guitare, les Londoniens soulignent leur propos (et leur étrangeté) avec ce clip bizarrement Lynchien qui rappelle Eraserhead, à voir en live le 1er juin au festival Block Party du Supersonic.

5 – Rose Hotel – Drown

Belle découverte du mois pour ceux qui aiment les chanteuses à caractère type Courtney Barnett ou Tess Parks : Jordan Reynolds AKA Rose Hotel, artiste basée à Atlanta, propose de jolies ballades folk ou des titres doucement psychédéliques comme ce Drown, filmés en rouge et blanc version White Stripes dans ce très beau clip, une musique idéale pour conduire sous un soleil de plomb.

6 – Baba Ali – Heart Racer

En visite à Paris prochainement dans le cadre de l’excellent festival Block Party du Supersonic, Teemituoyo Doherty AKA Baba Ali a vraiment des allures de star, sorte de Tricky version cuir et risque de faire parler de lui, tant sa musique décomplexée comporte les mélanges les plus subtils et étonnants comme on peut l’entendre sur ce titre, combinant LCD Soundsystem, Suicide et New Order, imparable.

7 – Better Joy – Dead Plants

Cette façon impressionnante qu’ont les nouveaux groupes de s’affranchir des modes quitte à revenir sur les années 90 et remettre au goût du jour les guitares nonchalantes de Pavement ou Drop Nineteens et c’est tellement agréable qu’on en redemande et on a vraiment hâte de les voir au festival Block Party début juin.

8 – IST IST – Lost My Shadow

IST IST viennent de Manchester et un raccourci facile serait de rattacher le groupe à Joy Division, ce qui est complètement faux, on leur trouvera d’ailleurs beaucoup plus de similitudes avec Editors période Munich notamment pour cette faculté de composer des titres percutants comme ce Lost My Shadow sublimé par la belle voix grave d’Adam Houghton.

2 comments
  1. Jean-Noël

    Thks for your message and links. I share it with our editorial team. we will consider the material you sent. And we’ll take a look on your website. All the best.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.